Mouhallabié

Mouhallabiye

Incontournable dessert de la cuisine Libanaise, la Mouhallabié est apprécié des petits et des grands. Elle est inévitablement proposée comme premier dessert aux très jeunes enfants: il suffit de doser le sucre à la baisse.

Parfumée à l’eau de rose et à l’eau de fleur d’oranger, la Mouhallabiyé est encore meilleure avec un peu de résine ( mastic) pillée.

Avez vous déjà entendu parler du Mastic? C’est une gomme naturelle sécrétée par un arbre, l’arbre à mastic appelé lentisque.

Sur l’île grecque de Chios en Grèce, cette résine est cultivée depuis l’Antiquité pour parfumer alcools et pâtisseries. La culture traditionnelle du mastiha et son savoir faire sont inscrits au Patrimoine mondial de l’humanité.

Le mastic se récolte de juillet à octobre, en incisant l’écorce de l’arbre. La résine exsude en petites larmes qui sont séchées à l’air pour les faire durcir.

Je vous le dit, son goût est un pur délice.

Au Liban et en Syrie, le mastic est parfois ajouté à la Crème glacée garnie de pistaches. Il aromatise les brioches et certains loukoums.

Quand j’étais jeune, le mastic faisait office de chewing- gum: il suffisait de le mastiquer avec un peu de cire! Aujourd’hui, on trouve très facilement des chewing-gums parfumés au mastic: j’ai toujours le sentiment qu’ils aident à digérer.

C’est un dessert sans gluten.

 

Préparation : Une demie heure (6 Personnes)

Ingredients
  • 1 L de lait
  • entre 100 et 120 g sucre selon votre goût
  • 15 g eau de rose
  • 35 g eau de fleur d’oranger
  • 100 g de fécule de maïs ou de poudre de riz
  • ¼ verre d’eau
  • 1g de mastic ( facultatif, se trouve dans les épiceries orientales)
  • 50g pistaches décortiquées ou pistaches en poudre
  • 50 g d’amandes épluchées
Préparation
  1. Faire bouillir le lait, le passer.
  2. Remettre le lait passé, le riz en poudre préablement dissout dans l’eau et faire cuire à feu modéré tout en remuant.
  3. Quant la crème commence à épaissir, ajouter le sucre, l’eau de rose et l’eau de fleur d’oranger et le mastic si vous en avez.
  4. Poursuivre la cuisson jusqu’a ce que le mélange épaississe et nappe votre cuiller.
  5. Verser dans les verrines, laisser refroidir
  6. Préparer les amandes et pistaches, les mettre à la surface de la mouhallabié refroidie

 

N.B: on peut mettre à la place des amandes et pistaches, de la confiture de pétales de rose ou de fleurs d’oranger, ou de la confiture d’abricot un peu diluée.Mouhallabiye