- FabiCooking - http://fabicooking.com -

Le Kouglof de Christophe Felder

koughlof3

koughlof [1]Qui, qui, qui est le roi du Kouglof ???

Christophe Felder notre pâtissier Alsacien que j’ai eu la chance de rencontrer au Salon du Chocolat! Quelle gentillesse, quelle modestie, quel talent!Christpphe Felder et Fabienne Le Meilleur Pâtissier s3 Fabicooking [2]

« Christophe Felder passe toute son enfance en Alsace, où son père, qui est boulanger-pâtissier lui apprend l’essentiel, la qualité, la simplicité, le travail et la rigueur, et lui transmet le goût pour la formation.

Il suit une formation à Strasbourg chez le pâtissier Litzer-Vogel. À 17 ans, il obtient sa première médaille d’or avec les félicitations du jury au Salon européen de la Foire européenne de Strasbourg.

Après avoir fait ses preuves chez Fauchon et Guy Savoy, à 23 ans il entre à l’hôtel de Crillon comme chef pâtissier et honorera ce poste durant 15 ans.

Christophe Felder est considéré, par certains critiques, comme le créateur des desserts à l’assiette; il les a rendus célèbres et a insufflé le renouveau dans les desserts en France.

Il apparait à Masterchef lors d’une épreuve sous pression le 20 septembre 2012 et présente une œuvre à reproduire : La Valentine . »la-valentine-christophe-felder [3]

Cela faisait belle lurette que je ne m’étais pas essayé à ce célèbre Kouglof  ou Kuglof: ma première tentative il y a plus de 30 ans de cela, se soldait par un échec cuisant, je ne l’oublierai jamais! Je voulais faire plaisir au mari de ma meilleure amie, grand gourmand devant l’éternel….hé bien, râté de chez râté!

J’en ai fait d’autres depuis mais comme il me restait un cube de levure boulangère qui arrivait à la fin se ses jours, hop, un petit tour vers ce magnifique livre que je recommande à tous ceux qui désirent acquérir de bonnes bases:

Pâtisserie de Christophe Felder [4] que vous trouverez ces Amazon ou à la Fnac.

Alors évidemment, je n’ai pas le fameux moule Alsacien à Kouglof que je me suis promise d’acheter à la prochaine brocante parce que le moule a bien sûr son importance ( idem pour ceux des cannelés….mais je les aurai, ceux-là, je les aurai!).

La méthode de Christophe Felder va plaire à plus d’une d’entre vous parce qu’elle est enfantine et ne vous prendra que de la patience parce qu’il faut bien respecter les temps de pousse.koughlof2 [5]

Pour ma part, je ne l’avais jamais expérimentée et j’ai émis quelques doutes parce que tout mettre dans la cuve d’un coup, je trouvais cela très aventureux. Doutes rapidement balayés…c’est un maître en la matière après tout!

Des petites difficultés quant au dosage de farine puisque j’en ai rajouté 50 g mais je vous conseille de suivre à la lettre la recette de Felder: j’ai peut être mal pesé mes ingrédients ou pris les premiers 50 g du poids de farine demandé pour la pâte elle-même.

D’autre part, comme la recette nécessite des raisins secs trempés dans un peu de rhum, je vous conseille, comme moi, d’en laisser en permanence  un petit bocal dans votre réfrigérateur avec une gousse de vanille déjà utilisée: les raisins secs auront un goût délicieux et vous n’aurez qu’à en rajouter de nouveaux après chaque utilisation.koughlof4 [6]

Ingrédients

A- Pour le levain de base :

B- Pour la pâte à Kouglof

C- Pour la garniture

Pour le moule et la finition

 

  1. Pour le levain de base

2- Pour la pâte à Kouglof